commerce de gros

Euler Hermes, leader mondial de l'assurance-crédit et filiale d’Allianz, analyse les risques dans tous les secteurs économiques pour vous fournir des informations précieuses et éclairer vos décisions. Notre expertise est votre meilleur allié commercial, surtout durant cette période sans précédent. Apprenez-en davantage sur les défis actuels du secteur de la vente en gros et sur la façon de protéger votre entreprise contre les faillites.

L’impact du Covid-19

Le Covid-19 a eu un impact énorme sur l’économie et les entreprises en Belgique. En 2020, le secteur du commerce de gros a pris des directions très différentes selon les segments et les pays. Les restrictions sur les magasins dits « non essentiels » ont donné une impulsion substantielle aux ventes en ligne, tandis que ces mêmes magasins n'ont pas pu compenser entièrement les ventes perdues durant les mois de confinement. Les grossistes alimentaires, au contraire, ont bénéficié de dépenses alimentaires généralement plus élevées des ménages, grâce aux restrictions imposées à l'industrie de la restauration (horeca, loisirs, etc.).

Matt Williams, Directeur Risque Benelux chez Euler Hermes :

"Malgré la réouverture des magasins de détail en décembre après le dernier confinement, les ventes en ligne ont augmenté de plus de 50% en Belgique par rapport à la même période il y a deux ans. La crise du coronavirus a comprimé 5 ans d'évolution du commerce de détail en une révolution de 9 mois. Le Covid-19 a non seulement changé de manière permanente la façon dont nous achetons des biens et des services, mais il a également poussé les entreprises à innover et à tirer parti de ces nouvelles tendances."

Une forte augmentation des risques d’impayés

Les confinements successifs pèsent lourdement sur les entreprises. Euler Hermes estime qu’une entreprise sur cinq en Belgique risque une crise de trésorerie en 2021. N’ayant pas pu compenser entièrement les ventes perdues durant les mois de confinement, de nombreux détaillants n’ont plus les liquidités suffisantes pour payer leurs fournisseurs, entraînant avec eux les grossistes et toute la chaine d’approvisionnement.

Euler Hermes s'attend à un nombre record de faillites en Belgique en 2021 et 2022. Nous prévoyons une augmentation du nombre de faillites dès la seconde moitié de l'année. Les secteurs les plus touchés par la crise du coronavirus représentent un peu plus de 125.000 entreprises et près de 423.000 salariés en Belgique. L’horeca et les loisirs mais également l'industrie automobile, les services et le commerce de détail de produits non essentiels seront les plus touchés.

En ce qui concerne 2021, Euler Hermes prévoit une situation miroir dans laquelle les ventes au détail de produits alimentaires atteindront un plateau après leurs sommets de 2020, tandis que les ventes au détail de produits dits non-essentiels rebondiront par rapport à leurs creux de 2020. Le e-commerce, bien que toujours en croissance à un rythme à deux chiffres, connaîtra un ralentissement de la croissance des ventes mais consolidera sa position de canal de distribution majeur sur toutes les gammes de produits. L'intégration des technologies numériques, l'adaptation des formats de magasin à l'évolution des préférences des consommateurs et les efforts visant à atténuer les augmentations de prix resteront parmi les priorités de tous les détaillants et de leurs fournisseurs.
  • Produits de grande consommation (alimentation, hygiène, produits ménagers, ...) :
    C’est traditionnellement, le segment le plus résilient de l'industrie avec une faible volatilité des dépenses de consommation et une forte concentration de l'industrie. Le principal défi pour les grossistes est de s'adapter à la nouvelle réalité du commerce de détail: les marques doivent ajuster leur mix de magasins pour répondre aux préférences changeantes des consommateurs.
  • Mobilier, électronique, électroménager, sports et loisirs:
    Secteurs avec des marges bénéficiaires généralement plus élevées mais une plus grande volatilité puisqu’ils ils vendent des produits non-essentiels. Les grossistes qui fournissent des spécialistes du commerce électronique devraient être en mesure de faire de bonnes affaires. Transition incertaine d'un modèle de vente en magasins à un modèle de vente en ligne.
  • Vêtements et accessoires:
    Tout comme les autres dépenses non-essentielles, les vêtements et accessoires voient les dépenses de consommation et la demande réduites lorsque l'économie ralentit.
  • Beauté et cosmétiques:
    Ventes très dynamiques au niveau mondial poussées par l'expansion de la vente au détail des entreprises de luxe.

Protéger votre entreprise n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. En cette période de crise, vous n’êtes jamais à l’abri du défaut de paiement ou de la faillite d’un de vos clients. Bien souvent, ces risques entraînent un effet boule de neige.

Une assurance-crédit vous protège contre les risques d’impayés et de faillites de vos clients :

monitor financial health

Nous monitorons la financière de vos clients

collection

Nous prenons en charge le recouvrement de vos factures impayées

Et nous vous indemnisons lorsque vos clients ne paient pas

28 résultats

mars 26, 2021

Tourisme : l’Europe en première ligne de la reprise

D’après Euler Hermes, l’industrie du tourisme ne peut pas s’attendre à un retour à la normale avant 2024. En savoir plus.

mars 22, 2021

Commerce de gros : retour à la normale en 2021 ?

Apprenez-en davantage sur les défis actuels du secteur de la vente en gros et sur la façon de protéger votre entreprise contre les faillites.

févr. 19, 2021

Prévisions économiques 2021

Le déploiement à grande échelle de divers vaccins contre le Covid-19 stimulera la croissance économique mondiale. Néanmoins, il faudra attendre au moins jusqu'en 2022 pour que l'activité économique revienne au niveau d'avant la crise.

28 résultats