Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

La protection contre la fraude semble peut-être superflue, mais les centaines de milliers de cas enregistrés chaque année prouvent qu'il vaut mieux s'y prendre le plus tôt possible. Mais que faire exactement pour veiller à ce que votre entreprise ne soit pas victime d'une fraude ? Impossible de se protéger totalement, mais ces six questions vous aideront déjà beaucoup.

1.      Effectuez-vous des ordres de paiement sur base d’e-mails ou d’appels téléphoniques ?

Les escrocs se font souvent passer pour l'un de vos fournisseurs ou un dirigeant de l’entreprise dans le but de vous extorquer de grosses sommes d'argent. N'effectuez donc jamais de paiements suite à des instructions reçues par e-mail. Même si la demande vous paraît authentique, n’hésitez pas à contacter directement la personne avant d’effectuer le paiement.

2.      Avez-vous fait l'inventaire des risques de fraude pour votre entreprise ?

Une enquête de vulnérabilité vous fournira de nombreuses informations utiles : vous saurez ainsi clairement à quels types de fraude vous êtes exposé et ce que vous devez adapter pour protéger votre entreprise. La sécurité et la qualité sont les deux mots clés de la réussite : investissez-y.

3.      Vos ordinateurs et ordres de paiement sont-ils sécurisés par un mot de passe ?

Cela paraît évident, mais on oublie très souvent d'utiliser un mot de passe. En principe, vous devriez sécuriser tous les accès informatiques, tout comme vos ordres de paiement. Dans l'idéal, ces derniers devraient être confirmés par votre banque par téléphone ou doublement vérifiés via une procédure similaire, de sorte qu'une tierce partie ne puisse exercer aucune influence.

4.      Bénéficiez-vous de l'assistance du bon partenaire ?

Se protéger contre la fraude ne se fait pas seul. Même si vous prenez des mesures de prévention, celles-ci ne vous couvrent pas en cas d'attaque. Une assurance fraude comme celle d'Euler Hermes vous prémunit par contre des conséquences de la fraude interne et externe et de la cyberfraude. Vous pouvez ainsi faire des affaires l'esprit tranquille, pendant que votre patrimoine est protégé.

5.      Supprimez-vous les droits des collaborateurs quand ils quittent l'entreprise ?

Les systèmes et les droits de paiement ne sont que deux éléments auxquels les anciens collaborateurs ne doivent plus avoir accès après leur départ. Il est important d'agir vite, a fortiori en cas de licenciement, lorsque la relation avec votre entreprise est parfois tendue. Supprimez les droits de vos collaborateurs dès qu'ils quittent l'entreprise.

6.      Votre personnel est-il au courant des risques de fraude ?

Dernier point et non des moindres : informez votre personnel. Vous aurez beau sécuriser votre entreprise au maximum, si vos collaborateurs ne sont pas au courant de vos initiatives, elles auront peu d'effets. Prévoyez donc régulièrement des moments visant à les informer des risques de fraude et des mesures que vous prenez à cet égard.

14 résultats

avr. 13, 2021

10 conseils pour protéger votre entreprise contre la cybercriminalité

Toute personne qui utilise internet doit prendre quelques précautions pour éviter tout risque de cybercriminalité. C'est pourquoi nous vous proposons 10 conseils pour vous protéger contre les différentes formes de cybercriminalité.

févr. 23, 2021

Une protection cyber n’est pas suffisante

Peu importe votre secteur d'activité ou la taille de l’entreprise, chaque société est exposée à la cybercriminalité, particulièrement en temps de crise économique ou sanitaire.

sept. 22, 2020 | Cyber & Fraude

Covid-19 : Comment protéger votre entreprise ?

Le Covid-19 a bouleversé notre façon de travailler. Le télétravail est une source d'inspiration pour la fraude en ligne. Découvrez comment protéger votre entreprise.

14 résultats