Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Dans un monde de plus en plus numérique, le risque de fraude digitale augmente. Cependant, toutes les fraudes qui se produisent en ligne ne sont pas des cas de cyberfraude. La fraude à l'identité, par exemple, est souvent placée à tort dans cette catégorie. D’où l’importance d'évaluer correctement les risques afin de souscrire la bonne assurance.

Cyberfraude vs. fraude ‘humaine’

La fraude au virement, également connue sous la forme d'usurpation d'identité ou d'ingénierie sociale, se caractérise par des fraudeurs utilisant une communication officielle par courrier électronique pour encourager les employés à transférer de l'argent de leur employeur sur le compte des fraudeurs. Il est même parfois demandé aux employés de transférer des fonds provenant de tiers.

Comme il est fait usage d’ordinateurs et de courriels dans ce type de fraude, nombreux sont ceux qui pensent à la cyberfraude. Or, ce n'est pas du tout le cas. Pour qu'il y ait cyberfraude et que l'assurance du même nom intervienne, une intrusion dans les systèmes informatiques doit avoir eu lieu et la cybersécurité doit avoir été compromise. Pensez au vol de données, au piratage d'un système, à la propagation d'un virus, etc.

Ce n'est absolument pas le cas de l'usurpation d'identité. Ici, ce sont des personnes mal intentionnées qui – bien que par le biais de canaux numériques – escroquent d'autres personnes. Conséquence : les sinistres causés par l'usurpation d'identité ne sont que rarement couverts par les assurances cyber.

Les défis d’une assurance contre la fraude

La fraude numérique, telle que l'usurpation d'identité, est couverte par les bonnes assurances fraude. Bien que ce risque augmente en raison de la digitalisation continue, nous constatons que de nombreuses polices d'assurance contre la fraude ne sont pas encore totalement adaptées à cette forme de fraude.

Description de la fraude

Les polices d’assurance fraude contiennent souvent une exclusion pour le ‘paiement volontaire’. Et c'est exactement ce qui se passe en cas de fraude à l'identité. Pour tenir compte de cette situation, certains assureurs ont récemment adapté leur couverture. Avant de fournir une couverture, l'assuré doit généralement prouver qu'il a mis en place des contrôles internes suffisamment forts pour prévenir ce type d'escroquerie.

Niveau de couverture

Le niveau de couverture pour ce type de fraude est également un challenge. La plupart des polices d’assurance fraude prévoient des limites relativement faibles, entre 100.000 et 250.000 euros. Cependant, dans la pratique, les dommages résultant de l'usurpation d'identité seront beaucoup plus élevés que le montant assuré. Une couverture plus élevée est non seulement soumise à des conditions supplémentaires, mais aussi à une prime plus élevée.

Une couverture suffisamment large

Enfin, il est important que le contrat d'assurance soit conçu pour couvrir un large éventail de circonstances. Les fraudeurs peuvent se présenter comme des employés, mais aussi comme des clients ou une autre partie externe. La couverture ne doit donc pas dépendre du type de fausse identité adoptée par le fraudeur. En outre, elle ne concerne pas seulement les fonds de l'employeur, les fraudeurs peuvent également inciter à transférer des fonds ou des biens de tiers.

Prévention et procédures

Une bonne assurance fraude avec une couverture adéquate n'est pas la seule défense contre ces formes d’escroqueries. La prévention est au moins aussi importante. En tant qu'entreprise, vous pouvez faire beaucoup par vous-même pour réduire les risques et en limiter les conséquences. Pensez à des contrôles financiers stricts et à des processus de vérification à différents niveaux.  L'utilisation d'outils permettant de mieux gérer vos risques peut également porter ses fruits pour prévenir la fraude. La formation de vos employés est un outil de prévention très efficace. Apportez leur la vigilance nécessaire afin qu'ils reconnaissent à temps les signaux de transferts d'argent suspects.

Protégez-vous contre la fraude grâce à une assurance tous risques

Euler Hermes est un des assureurs-fraude avec le plus long historique en Europe. Nous vous offrons l'assurance fraude la plus complète du marché. Elle protège vos actifs et couvre les pertes causées par la fraude, telles que les pertes financières, les dommages aux systèmes et les atteintes à la réputation de votre entreprise.

14 résultats

avr. 13, 2021

10 conseils pour protéger votre entreprise contre la cybercriminalité

Toute personne qui utilise internet doit prendre quelques précautions pour éviter tout risque de cybercriminalité. C'est pourquoi nous vous proposons 10 conseils pour vous protéger contre les différentes formes de cybercriminalité.

févr. 23, 2021

Une protection cyber n’est pas suffisante

Peu importe votre secteur d'activité ou la taille de l’entreprise, chaque société est exposée à la cybercriminalité, particulièrement en temps de crise économique ou sanitaire.

sept. 22, 2020 | Cyber & Fraude

Covid-19 : Comment protéger votre entreprise ?

Le Covid-19 a bouleversé notre façon de travailler. Le télétravail est une source d'inspiration pour la fraude en ligne. Découvrez comment protéger votre entreprise.

14 résultats