Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

La crise du coronavirus secoue la société et l'économie jusqu'à leurs fondations. En même temps, cela peut être le point de départ et l'accélération de certaines évolutions positives sur le long terme.

Impossible de prédire quand la crise du Covid-19 sera derrière nous. La crise sanitaire fait rage et l'ampleur et l'impact à long terme du choc économique sont également un point d'interrogation. Une chose est sûre : plus la crise dure, moins il y a de chances que tout revienne comme avant – tant dans notre vie quotidienne que pour l’économie. Cette crise crée de nouvelles règles, de nouveaux protocoles et de nouveaux modes de vie. Mais à long terme, ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose.

Mondialisation intelligente

La rapidité avec laquelle le Covid-19 s'est répandu dans le monde a souligné la vulnérabilité potentielle de certaines industries lorsque les frontières sont fermées et les chaînes d'approvisionnement interrompues. Cette constatation incitera les gouvernements à reprendre le contrôle de l'économie et à ramener certaines entreprises au pays, afin de reprendre le contrôle d'actifs stratégiques. Cela pourrait être la première étape de l'évolution vers une mondialisation plus intelligente et plus durable.

De nouveaux emplois

Les pays occidentaux réfléchiront à leur stratégie commerciale pour les biens vitaux et seront beaucoup plus engagés dans l'autosuffisance. Il y aura une nouvelle phase de délocalisation pour tous les secteurs, dans laquelle les entreprises diversifieront leurs sites de production et ne considèreront plus la Chine comme la (seule) usine du monde. Cette évolution pourrait ramener de nombreux emplois peu qualifiés en Europe, avec pour conséquences une baisse du chômage, des salaires plus élevés et une hausse de l'inflation.

Moins d'attention au bénéfice

Les entreprises tenteront d'améliorer leur résilience, parfois au détriment de leurs bénéfices. Elles ajusteront par exemple leur gestion des stocks. Cela peut avoir des conséquences financières, mais la stabilité et la continuité des affaires prévaudront sur les résultats trimestriels. Les entreprises seront également plus responsables de la durabilité de leur modèle d'entreprise et de leur impact positif sur les défis sociaux et environnementaux. Les principes d’ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) gagneront ainsi encore plus d'importance.

Digitalisation accélérée

La technologie est la grande gagnante. Elle continuera à progresser dans tous les domaines de notre vie : éducation, santé, vente au détail, communications, paiements, sécurité et bien plus encore. La numérisation va certainement s'accélérer maintenant que tout le monde en a expérimenté les bénéfices ces derniers mois. En conséquence, des applications numériques seront déployées à grande échelle dans tous les secteurs et pour tous les groupes de population.

Davantage d'investissements dans les soins de santé

Enfin, la crise sanitaire actuelle met en lumière les risques liés à de soins de santé désuets, limités ou inaccessibles. Partout dans le monde, cela pourrait inciter les pays à s'orienter davantage vers des soins de santé mieux gérés par l'État. Dans le même temps, les investissements dans la technologie de la santé augmenteront. Chaque crise structurelle conduit à des améliorations spécifiques mais également à de nouvelles réglementations. Après la crise financière mondiale de 2008, nous avons assisté à l'essor de la FinTech et à une impressionnante croissance des investissements. Après le Covid-19, la même chose se produira dans le domaine de la santé. Les HealthTech deviendront les FinTech de demain.

25 résultats

mai 11, 2021 | Presse & Média

Augmenter les prix : les entreprises ne peuvent pas se le permettre

Selon une nouvelle étude d'Euler Hermes, seuls cinq secteurs de la zone euro ont la possibilité d'augmenter leurs prix de détail. Lisez l'article pour plus d'information.

mars 26, 2021

Tourisme : l’Europe en première ligne de la reprise

D’après Euler Hermes, l’industrie du tourisme ne peut pas s’attendre à un retour à la normale avant 2024. En savoir plus.

févr. 19, 2021

Prévisions économiques 2021

Le déploiement à grande échelle de divers vaccins contre le Covid-19 stimulera la croissance économique mondiale. Néanmoins, il faudra attendre au moins jusqu'en 2022 pour que l'activité économique revienne au niveau d'avant la crise.

25 résultats