Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

La bombe à retardement des faillites liées au Covid-19 : +26% en Belgique

Covid-19 : les besoins de liquidité des entreprises à un niveau record, les délais de paiement s’allongent

Selon Euler Hermes, leader mondial de l’assurance-crédit, la crise du Covid-19 entraîne des délais de paiement plus longs pour les entreprises dans le monde entier. En moyenne, une entreprise devra attendre 66 jours en 2020 et 68 jours en 2021 pour voir une facture payée par une autre société. Les besoins de liquidité des entreprises grimpent à un niveau record de 8.000 milliards de dollars.

  • Les besoins de liquidité des entreprises, mesurés par le besoin en fonds de roulement (WCR ou Working Capital Requirements), augmenteront de +5 jours pour atteindre 74 jours en 2020 au niveau global. Cela équivaut à un besoin record de liquidité des entreprises à travers le monde de 8.000 milliards de dollars selon les dernières estimations d’Euler Hermes.
  • Les retards de paiement inter-entreprises (B2B), mesurés par le délai de règlement (DSO ou Days of Sales Outstanding) augmenteront de +2 jours pour atteindre en moyenne 66 jours dans le monde en 2020, et de 2 jours supplémentaires pour atteindre 68 jours en 2021, soit le niveau le plus élevé depuis dix ans. Après deux années consécutives de baisse, les DSO augmenteront deux fois plus que pendant la crise financière de 2008, sur fond de crise des liquidités Covid-19.
  • Les transports, l'automobile, le textile et le commerce de détail (non alimentaire) sont les secteurs où la liquidité est la plus faible. Ils enregistreront les plus fortes hausses de besoin en fonds de roulement en 2020 (supérieur à +5 jours). De plus, les entreprises de ces secteurs doivent faire face à une détérioration de la rentabilité, conduisant jusqu’au défaut de paiement, s'ils ne reçoivent pas le soutien des banques et des investisseurs dans les prochains mois. Les secteurs des métaux et de la construction semblent également très fragiles matière de liquidités compte tenu de leur situation actuelle. En revanche, les produits pharmaceutiques et agroalimentaires se portent bien en matière de liquidité.

Ed Goos, CEO d’Euler Hermes BeLux :

Découvrez l’analyse complète d’Euler Hermes ici.

25 résultats

mai 11, 2021 | Presse & Média

Augmenter les prix : les entreprises ne peuvent pas se le permettre

Selon une nouvelle étude d'Euler Hermes, seuls cinq secteurs de la zone euro ont la possibilité d'augmenter leurs prix de détail. Lisez l'article pour plus d'information.

mars 26, 2021

Tourisme : l’Europe en première ligne de la reprise

D’après Euler Hermes, l’industrie du tourisme ne peut pas s’attendre à un retour à la normale avant 2024. En savoir plus.

févr. 19, 2021

Prévisions économiques 2021

Le déploiement à grande échelle de divers vaccins contre le Covid-19 stimulera la croissance économique mondiale. Néanmoins, il faudra attendre au moins jusqu'en 2022 pour que l'activité économique revienne au niveau d'avant la crise.

25 résultats