Les CFO sont-ils en recul par rapport à la courbe des nouvelles technologies ?

Les CFO sont-ils en recul par rapport à la courbe des nouvelles technologies ?

La technologie continue de jouer un rôle de premier plan dans les entreprises, et la fonction financière n’y échappe pas. L’importance d'une stratégie de technologie robuste est devenue une évidence lors de l’éclatement de la pandémie de Covid-19. Alors que des millions de personnes ont dû se lancer dans le travail à distance, les départements financiers ont dû continuer de s'occuper de transactions et processus typiques et tenter de continuer à poursuivre leurs opérations normalement.

Il a longtemps été estimé dans certains milieux que plusieurs Chief Financial Officers (CFO) étaient réticents face à la nouvelle technologie voire s’en méfiaient, laissant les matières complexes au Chief Information Officer (CIO). Cependant, cette vision a changé, même avant la pandémie, vu que les responsables financiers sont de plus en plus nombreux à reconnaître le rôle important joué par la technologie.

Et ce changement est important. Selon un article sur les services analytiques du Harvard Business Review publié en mars 2020 et relayé dans Forbes, le rôle changeant du CFO, au-delà de son rôle financier traditionnel, nécessite le support de la technologie.

Selon l’article, les CFO ont désormais besoin d’avoir les aptitudes d’un scientifique des données. « Le défi n’est plus de collecter des données, mais de savoir quoi faire de la grande quantité d'informations inondant les entreprises 24/7 », peut-on lire. « La technologie peut aider les CFO à transformer des données en temps réel en connaissances qui permettent de procéder à des améliorations de processus, qui à leur tour assurent la conformité et stimulent la satisfaction des employés et des clients ».

Les CFO reconnaissent l’importance d’aptitudes technologiques

Le besoin des CFO d’attaquer de front les nouvelles technologies est ressorti comme la priorité dans notre enquête « The Finance Leader of Tomorrow » initialement menée en février 2020 et réitérée en mai 2020, en pleine pandémie de Covid-19.

Avant le Covid, 42 % des répondants expliquaient que « comprendre des nouvelles technologies », telles que l’analyse, l’intelligence artificielle et la modalisation, est un domaine qui devrait faire partie des aptitudes techniques clés d’un CFO. Cette aptitude dépassait les notions de « gestion de la conformité et des risques » et de « faire preuve de perspicacité commerciale », ces deux éléments étant des craintes clés typiques à la fonction financière.

Lors de la deuxième édition de l’étude, le chiffre a atteint 49 %, prouvant son importance, au même titre que des aptitudes clés comme la « planification financière » et la « prise de décisions stratégiques ».

CFO technical skills

En parallèle à cela, les CFO ont admis que l’investissement dans la technologie était essentiel.

  • Avant la pandémie de Covid-19, 22 % des personnes interrogées estimaient que l’investissement dans les nouvelles technologies allait faire partie de leurs priorités en termes d'investissement, en faisant la priorité numéro un des entreprises.
  • Lors de la deuxième édition de l'étude, ce chiffre était de 21 %, juste derrière « fonds de roulement » qui, assez logiquement dans le cadre des conséquences économiques de la pandémie de Covid-19, est devenu prioritaire avec 30 %.

Les CFO manquent de connaissances techniques et de confiance

Alors que ces résultats sont positifs, le rapport de l'étude révèle également qu’il y a un décalage entre l’importance de comprendre la technologie et ce qui se passe véritablement sur le terrain.

Notre étude a démontré que 72 % des personnes interrogées estiment que leur fonction est devenue plus tributaire de la technologie lors de ces 3 dernières années. Et plus de 3/4 (78 %) ont admis que les nouvelles technologies avaient eu un impact positif sur leur entreprise l’année précédente.

Malgré cela, alors que les responsables d’entreprise sont nombreux à déjà avoir de bonnes connaissances de la technologie, environ un tiers (31 %) admettent ne pas avoir confiance en leur compréhension des nouvelles technologies. Parallèlement, seulement environ 36 % des grandes entreprises ont admis parfaitement comprendre les nouvelles technologies pertinentes pour leurs activités (chiffre qui tombe à 16 % pour les petites entreprises). Et c’est là le défi.

Alors qu'il est évident que les CFO prennent la compréhension des technologies au sérieux, il y a clairement une fracture de connaissance et de confiance qu'il convient de combler si les CFO et les responsables financiers veulent développer le savoir-faire technologique nécessaire pour avancer dans leur fonction.

Les CFO doivent franchir le pas

Si la technologie est amenée à être plus largement adoptée et mise en œuvre dans la fonction financière, il semble indispensable que les CFO comprennent la technologie qu'ils utilisent, mais aussi qu'ils maîtrisent la technologie émergente comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine lors de la composition de leur stratégie financière actuelle.

Alors que la pandémie de Covid-19 a peut-être enfoncé le bouton pause des transformations technologiques majeures, le glissement mondial vers davantage de travail à distance pendant le confinement n’a fait que souligner la nécessité d’une stratégie de technologie solide. Les CFO s’accordent, selon le rapport de notre enquête, à dire que des événements de ce type ont uniquement pour but de prouver la valeur de la transformation numérique globale, aussi bien au sein du département des finances que pour l’entreprise dans son ensemble.

Alors que rien ne suggère que les CFO devraient être des experts en technologie, la vitesse des changements technologiques semble connaître une accélération depuis un certain temps, dès lors que les aptitudes technologiques doivent rester un domaine d’apprentissage clé, même pour ceux qui se considèrent comme compétents.

Terminons sur l’avis d’Hélène Payen, CFO chez Euler Hermes World Agency : « Les nouvelles technologies sont essentielles pour la fonction financière. Dans notre métier, nous passons beaucoup trop de temps à tenter de collecter des données plutôt qu’à les analyser. Les nouvelles technologies nous permettent d’accéder à de nouvelles données au quotidien, de générer des rapports instantanément actualisés et d’accéder à des benchmarks plus étendus. Elles permettront aux fonctions financières de se concentrer sur leur qualité de partenaire à valeur ajoutée pour le développement des affaires. »

Téléchargez le rapport de notre enquête

20 résultats

sept. 07, 2020 | Défauts de paiement

Ce que les directeurs financiers pensent de la crise

Au printemps 2020, Euler Hermes a mené une enquête à grande échelle auprès de plus de 1.000 directeurs financiers. Comment vivent-ils l'impact du Covid-19 ? Leurs réactions sont assez nuancées. Découvrez-en plus dans cet article.

août 31, 2020 | Défauts de paiement

Risques de faillites : prévenir et guérir

L'augmentation prévue des faillites a été amplifiée par la crise du Covid-19. Comment protéger votre entreprise contre ce risque accru ? Nos maîtres-mots sont prévenir et guérir.

août 25, 2020 | COVID-19, Défauts de paiement

Le monde après le Covid-19

En mai 2020, Matt Williams a commencé à travailler chez Euler Hermes BeLux en tant que Directeur Risque. Trois mois plus tard, nous lui avons posé 5 questions sur le monde sous l’impact du Covid-19.

20 résultats