Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

plusieurs personnes réunis autour de la table pour uune réunion

Le cashflow, en quoi consiste-t-il et comment le calculer ?

Vos flux de trésorerie : en quoi consistent-t-ils exactement ? Et comment vous assurer de les garder sous contrôle au sein de votre entreprise ? Si vous souhaitez tout savoir sur la gestion et l'amélioration de votre cashflow, lisez cet article ou téléchargez notre e-book gratuit contenant conseils et exemples.

Le casfhlow désigne les entrées et sorties de fonds de votre entreprise. Un synonyme de casfhlow est flux de trésorerie. Il s'agit de la différence entre les recettes réelles (p. ex. provenant des ventes) et les dépenses (factures, salaires, etc.).

Le cashflow indique donc la quantité de liquidités dont vous disposez. Il n'est pas l'équivalent de profit. Le profit est le montant qui reste après déduction de tous les coûts de développement et de livraison d'un produit ou d'un service. Votre cashflow est un bon indicateur pour déterminer votre situation financière. Les banques et autres institutions financières étudient également l'évolution de votre cashflow, par exemple lors d'une demande de financement. Il est donc important de surveiller votre cashflow de près.

Pour calculer votre flux de trésorerie, placez deux montants l'un à côté de l'autre, à savoir les fonds qui entrent dans votre entreprise et les fonds que vous dépensez. Tant que le premier montant est supérieur au second, votre cashflow est positif. Un outil pratique à cet effet est un aperçu et des prévisions de cashflow. Vous trouverez un exemple dans notre e-book gratuit sur la gestion de cashflow.

Dans le cadre d'une bonne gestion de cashflow, il convient de créer un aperçu de flux de trésorerie. En vue d'une analyse adéquate, il convient de rassembler toutes les informations dans un tableau de flux de trésorerie et faire une prévision des futurs flux. Ce tableau donne une bien meilleure connaissance des opportunités probables et des menaces potentielles. Une bonne gestion est donc clé : elle vous donne une image claire de la situation financière de votre entreprise et vous aide à identifier les problèmes et à décider comment éviter les défis de cashflow. Conserver une réserve de trésorerie peut également être une bonne habitude. Par exemple, dans le cas où une machine importante tombe en panne ou qu'une grosse facture est payée en retard ou reste impayée.

Même une entreprise hyper rentable peut devenir insolvable si ses flux de trésorerie se voient perturbés, par exemple lorsque les clients ne paient pas leurs factures à temps. Il existe 3 stratégies courantes pour améliorer votre cashflow :
  1. Améliorer les marges commerciales et la rentabilité : des marges plus élevées signifient plus de liquidités, pour autant que les clients continuent de payer selon les conditions actuelles. Les augmentations de prix peuvent représenter un problème sur les marchés concurrentiels, il est donc préférable d'examiner premièrement la composition des ventes : les ventes de produits à marge plus élevée peuvent-elles être augmentées ? Ou pensez à ajouter de la valeur afin de justifier un prix plus élevé.
  2. Augmenter la rotation des stocks est une méthode fort utilisée en vue de réduire les coûts et ainsi libérer de l'argent destiné à l'investissement. La constitution de stocks peut être intéressante à mesure que les commandes augmentent, toutefois elle requiert du capital et constitue donc un risque. La préférence va à des processus plus efficaces, « just-in-time » et à une réduction des stocks.
  3. La gestion rigoureuse des factures impayées est un autre moyen de libérer de l'argent et s'avère être la plus simple pour certaines entreprises. Assurez une gestion professionnelle des débiteurs et établissez une relation avec la principale personne de contact au sein de l'organisation de votre client. Au lieu d'attendre le paiement d'une facture impayée, établissez un dialogue transparent et concluez des accords. Pour plus de conseils, veuillez également lire notre article sur la manière de traiter les factures impayées.

    Lorsqu'il s'agit de protéger le cashflow, il est également primordial de choisir les bons clients. Avant de traiter avec un nouveau client, vérifiez sa solvabilité, son comportement de paiement et sa situation financière. Et vérifiez également si votre personne de contact est autorisée à signer.
     
  4. Faites régulièrement des prévisions de liquidités ou de cashflow. Effectuez une bonne analyse des flux de trésorerie en rassemblant toutes les informations dont vous disposez dans un tableau de flux de trésorerie et en élaborant séparément une prévision des flux de trésorerie futurs. Vous obtiendrez ainsi une bien meilleure connaissance des opportunités et des menaces potentielles. Ce type de gestion implique la conservation d'une bonne administration. Prenez le temps de suivre les revenus et les dépenses de votre entreprise et de conserver les informations à jour. Avoir une image claire de la position des liquidités de votre entreprise vous aidera à identifier les problèmes et à décider comment éviter les problèmes de cashflow.
Même si vous possédez une bonne gestion de cashflow et pensez avoir sélectionné les bons clients, les problèmes de cashflow sont inévitables. C'est malheureusement la réalité. Heureusement, il existe des moyens de vous protéger contre les problèmes de cashflow. Notre assurance-crédit, par exemple, peut aider à protéger votre entreprise contre les risques de crédit et ainsi assurer la croissance de votre 'entreprise.
Vous aurez accès à notre base de données contenant des informations sur la situation financière de vos clients. De cette façon, vous pourrez décider de manière responsable avec quels clients traiter, également à l'étranger.
Si un client ne paie pas, notre service de recouvrement prendra le dossier en charge et fera le nécessaire pour que la facture soit payée. Notre réseau de recouvrement couvre plus de 50 pays.
Le risque de non-paiement augmente en fonction de l'éloignement géographique de votre client à l'étranger. Un client ne paie pas ? Recevez dans tous les cas votre argent grâce à notre assurance-crédit.