Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

collaborateurs regardant des factures impayées

Factures impayées

Vous en avez marre des factures impayées ? Découvrez nos conseils pour éviter les factures impayées.
Savez-vous qu’aujourd’hui plus de 90% des entreprises rencontrent des retards de paiement et qu’une 1 facture sur 3 n’est pas payée à temps ? Mieux vaut donc prévenir que guérir. Voici quelques précautions à prendre pour diminuer les risques de factures impayées.
  • Joignez les mentions légales à votre devis
    Un devis rédigé en bonne et due forme montre le sérieux de votre entreprise et de votre prestation.
  • Mentionnez des pénalités de retard
    Mentionnez les pénalités en cas de retard de paiement sur votre devis. Votre client y réfléchira à deux fois.
  • Instaurez une clause de réserve de propriété
    Instaurez une clause de réserve de propriété. Vous conservez ainsi la pleine propriété des biens livrés jusqu’au paiement intégral de votre facture.
  • Renseignez-vous sur vos clients
    Vérifiez régulièrement la solvabilité de vos clients. Même un client que vous connaissez depuis 20 ans peut rencontrer des difficultés financières.
  • Exigez un acompte
    Le paiement anticipé d’un acompte est la preuve que le client est solvable et peut assumer cette dépense.
  • Morcelez votre facturation
    En facturant en plusieurs fois, vous limiterez les pertes en cas d’impayés.
Les factures : comme tout le monde, vous préférez les envoyer plutôt que les recevoir. Mais dans les deux cas, mieux vaut s'en charger tout de suite. Les défauts de paiement des clients sont toutefois souvent délicats à gérer. Apprenez à mieux gérer vos factures impayées.

Prévoyez des alertes

Les systèmes d'alerte sont des d'outils numériques permettant de suivre les factures entrantes et sortantes. Ne mettez pas uniquement en place un système de rappel quand il est déjà trop tard : paramétrez une alerte quelques jours avant l'échéance.

Envoyez un rappel

Vous ne devez pas attendre que le délai soit passé pour interpeller votre client. Au contraire, un rappel envoyé avant la date butoir est plus agréable à recevoir qu'une première mise en demeure formelle après l'échéance. Vous augmenterez aussi vos chances d'être payé.

Discutez avec votre client

Le paiement se fait malgré tout attendre ? Discutez avec votre client et essayez de trouver une solution ensemble. Pour conserver une bonne relation commerciale avec votre client, un règlement à l'amiable est souvent la solution.

Cherchez un partenaire

Si vous ne parvenez pas à vous entendre, faites appel à un bureau de recouvrement professionnel. Un service de recouvrement évalue la situation de manière objective et possède une grande expérience des négociations difficiles.

Assurez-vous au préalable

Contractez une assurance-crédit pour minimiser les pertes liées aux impayés.

Protéger votre entreprise n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. En cette période de crise, vous n’êtes jamais à l’abri du défaut de paiement ou de la faillite d’un de vos clients. Bien souvent, ces risques entraînent un effet boule de neige. Cela génère des risques pour les flux de trésorerie et la rentabilité de votre entreprise. Une facture impayée importante peut mettre en danger la croissance de votre entreprise ou même vous conduire à la faillite.

Une assurance-crédit vous protège contre les risques d’impayés et de faillites de vos clients :

Nous monitorons la santé financière de vos clients

Nous prenons en charge le recouvrement de vos factures impayées

Et nous vous indemnisons lorsque vos clients ne paient pas