États-Unis : ça va mal, mais la situation s’améliore

Marché immobilier

Commençons avec la pire nouvelle de la journée : sans surprise, le marché immobilier s’effondre. Les chantiers ont diminué de 22,3 % en mars, soit la 4e baisse mensuelle la plus importante depuis 1959. Les permis ont chuté de 6,8 %. Les chantiers et permis sont toujours très fluctuants, mais l’effondrement des chantiers est très représentatif de la situation, surtout si l’on se fie aux déclarations des entrepreneurs. Aux États-Unis, une évaluation de la National Association of Home Builders indique que l’indice du secteur marque une contraction en dessous de 50 %, passant des prévisions optimistes de 72 % à un terrible 30 %. Cette chute de 42 points bat à plates coutures le précédent record de -10 %. L’évaluation portait sur trois aspects, tous les trois marqués par des baisses record, mais le plus frappant est la « circulation des acheteurs potentiels », qui est passée de 56 % à un catastrophique 13 %. Personne ne cherche une maison et cela ne peut qu’avoir des répercussions terribles dans les mois à venir. De plus, malgré les taux bas, il est plus difficile d’obtenir un prêt bancaire, car les banques ont resserré leurs critères d’octroi.

Évaluations sur le secteur manufacturier de l’État de New York et de Philadelphie

En temps normal, nous ne prêtons pas attention aux rapports du secteur manufacturier de la Réserve fédérale américaine, car ils sont volatiles et souvent contradictoires. Mais cette semaine, les rapports fédéraux de l’État de New York et de Philadelphie s’accordaient. Tous deux sont choquants, mais hélas, nous sommes désormais habitués à être choqués, ils n’ont donc surpris personne. Le rapport de l’État de New York indiquait une baisse spectaculaire de 78,2 % et l’État de Philadelphie a connu la seconde plus grosse chute de son histoire, pour atteindre son taux le plus bas en presque 40 ans.

Cependant, ces évaluations comportent aussi de bonnes nouvelles. Les répondants se sentent toujours optimistes pour l’avenir! Les deux évaluations indiquent des attentes positives — prudentes, mais positives — quant à la reprise des commandes et les conditions générales. Les acteurs du secteur manufacturier semblent voir au-delà du contexte catastrophique actuel et s’attendent à la même reprise en forme de U que nous.

Taux de chômage

Les rapports hebdomadaires sur le taux de chômage sont arrivés ce matin, et ils montrent à nouveau qu’un record de 5 245 000 Américains ont fait une demande de chômage la semaine dernière, menant à un total de 22 034 000 chômeurs au cours des quatre dernières semaines. En théorie, cela pourrait signifier que le taux de chômage pourrait monter jusqu’à 17 %, voire plus, car les demandes de chômage vont continuer d’être déposées dans les semaines à venir.

Cependant, nous essayons de voir le bon côté des choses... et il s’agit du taux le plus bas depuis trois semaines, et c’est 20,7 % de moins que la semaine dernière. Nous ne pouvons garantir que les demandes continueront de baisser de semaine en semaine, mais nous avons l’impression que le sommet a été atteint. C’est un peu comme si on disait : « Je conduis à 1000 km/h. C’est plus que les 100 km/h autorisés, mais au moins, je ne roule plus à 1200 km/h comme la semaine dernière » : c’est toujours beaucoup trop, mais il y a du progrès. Essayons de trouver des aspects positifs où nous le pouvons.

useful description of image if informative and not decoration only.
Vous pouvez également appeler un expert au 877-509-3224
Nous produisons toujours de nouveaux rapports pour aider les entreprises à comprendre les tendances économiques et à surmonter l'incertitude commerciale.
Inscrivez-vous à notre infolettre pour vous assurer de ne rien manquer.
Inscrivez-vous