Pas d’inversion de tendance en vue: le nombre de défaillances continue d’augmenter

 
  • À l’échelle mondiale, la tendance à la hausse des défaillances d’entreprises s’est prolongée en 2018 (+10% par rapport à l’exercice précédent).
  • Une évolution marquée par une forte hausse des défaillances observée en Chine, mais aussi par l’augmentation survenue en Europe de l’Ouest.
  • En 2019, le taux d’insolvabilité de la Suisse devrait se situer à un niveau élevé, avec une croissance attendue de 1% (2018: +5%).
  • La décélération de la croissance, couplée au resserrement des conditions de financement, va de nouveau faire augmenter les défaillances dans une majorité de pays: une nouvelle hausse des faillites est attendue en 2019, pour la troisième année consécutive (+6% par rapport à 2018).

Wallisellen, le 23 janvier 2019 – L’Indice Global des Défaillances d’Euler Hermes Global, qui prédit chaque année l’évolution des défaillances d’entreprises dans 43 pays, fait état, pour 2018, d’une nouvelle hausse de 10% des faillites d’entreprises à l’échelle mondiale par rapport à l’exercice précédent. Le leader mondial de l’assurance-crédit s’attend à un nombre de défaillances plus élevé encore qu’en 2017 dans près de la moitié des pays répertoriés dans l’indice.

Une tendance qui se poursuivra cette année également. Euler Hermes s’attend en effet à une nouvelle hausse des faillites d’entreprises en 2019 (+6% par rapport à 2018), due un ralentissement de la croissance économique mondiale. L’assureur-crédit estime que la croissance du PIB réel devrait se tasser aux États-Unis (de 2,9% en 2018 à 2,5% en 2019), dans la zone Euro (de 1,9% à 1,6%) et en Asie (de 5,1% à 4,8%).

«L’évolution des défaillances d’entreprises est un facteur important pour évaluer les chances de succès futures des marchés en cause, explique Stefan Ruf, CEO d’Euler Hermes Suisse. Pour la Suisse aussi, en fait, on prévoit une augmentation de 1% – un chiffre qui peut sembler faible à première vue, mais qui représente en réalité le taux d’insolvabilité le plus élevé enregistré au cours des dix dernières années.»

Croissance économique en deçà du seuil historique en Europe occidentale
La croissance économique en Europe de l’Ouest tombe ainsi en dessous du seuil historique de 1,7% nécessaire pour la stabilisation du taux d’insolvabilité. Une situation qui met en difficulté les entreprises présentant des coûts fixes élevés ou d’importants stocks, ou encore manquant de liquidités; parallèlement, la fin des possibilités simplifiées de financement accroît la vulnérabilité des secteurs dans lesquels le recours aux dettes est répandu et des entreprises déjà endettées.

Une croissance des défaillances à deux chiffres pour la Chine
La hausse des faillites en Chine fait gonfler les chiffres relatifs aux cas d’insolvabilité à l’échelle régionale et mondiale. D’après les données non officielles disponibles, les cas de défaillances d’entreprises ont continué d’afficher en 2018 une très forte croissance à deux chiffres (évaluée à +60%), qui devrait se poursuivre en 2019 également (+20%).

Face à la nouvelle hausse, des mesures de prévention et de suivi sont nécessaires
Au vu de cette situation, Euler Hermes estime qu’en 2019, deux pays sur trois enregistreront une augmentation des faillites d’entreprises (contre deux sur cinq à l’exercice précédent), et un pays sur deux comptabilisera encore plus de défaillances que la moyenne des années 2003 à 2007, soit avant la crise financière de 2008.

Le phénomène devrait toucher plus particulièrement les pays ayant affiché la plus forte croissance en termes de créations d’entreprises au cours des dernières années, et qui, en raison du faible taux de réussite des start-ups, se retrouvent aujourd’hui confrontés à des taux élevés d’insolvabilité.

«Les perspectives des insolvabilités mondiales montrent que nous devons prendre davantage de mesures préventives, telles qu’une gestion des risques de premier ordre. Nous avons besoin d’un suivi précis des risques politiques pour nous permettre de mieux évaluer la volatilité au cours de l’année 2019», déclare Ludovic Subran, Directeur de la Recherche Macroéconomique chez Allianz et Chef Économiste chez Euler Hermes.

Le rapport complet sur les insolvabilités à l’échelle mondiale est disponible au lien suivant (en anglais): https://www.eulerhermes.com/content/dam/onemarketing/euh/eulerhermes_com/erd/publications/pdf/Global-Insolvencies-Jan19.pdf

 

Contacts presse:

Euler Hermes Suisse
Sylvie Ruppli
Communication
Tél. +41 44 283 65 14
sylvie.ruppli@eulerhermes.com