Attention: Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer. Pour un affichage optimal, merci d’utiliser un navigateur plus récent : Google Chrome, Mozilla Firefox ou Microsoft Edge.

Le secteur de la construction remonte la pente, mais reste sous pression

Après avoir connu une période d’expansion incroyable au cours des dix dernières années, le secteur de la construction a été fortement touché en 2020 par la crise du Covid-19. 2021 s’annonce moins sombre pour l’économie en général, mais qu’en est-il du secteur de la construction ? Découvrez nos prévisions.

D’après une analyse sectorielle de la Confédération Construction, l'activité économique du secteur de la construction en Belgique a diminué de l’ordre de 5% l’an dernier dans son ensemble. Pour 2021, une reprise, dont l’ampleur dépendra du rythme d’un certain nombre de grands projets de construction en Belgique tels que l’écluse de Terneuzen, l'Oosterweel, le RER et le tram de Liège. La Confédération Construction table également sur l’augmentation des investissements publics.

Si l’on fait abstraction de ces grands projets, les entreprises actives dans le secteur de la construction restent clairement sous pression, avec un niveau d’activité inférieur à ce que nous avons connu pré-crise. Et attention à l’augmentation de prix des matières premières qui est une source de difficultés pour les entreprises.

Voici les plus importantes tendances pour le secteur de la construction en 2021 :

Compte tenu des effets du confinement et des évolutions observées au niveau des permis de bâtir, les activités liées à la production de logements neufs ont baissé de 8% en 2020. Nous estimons qu’elles devraient largement rebondir en 2021.
La construction de nouveaux bâtiments non résidentiels a baissé de 10% en 2020 et ne devrait pas progresser en 2021, suite à une forte diminution des investissements des entreprises.
Les travaux de rénovation ont moins souffert de la crise sanitaire, entre autre parce qu’ils sont habituellement portés par une dynamique propre liée à l’extension constante du marché potentiel. Les travaux de rénovation effectués par les entreprises du secteur de la construction ont baissé de 1,3% en 2020 et devraient progresser de 5% en 2021.

Compte tenu de ces évolutions et prévisions, les conditions pour construire ou rénover un logement sont particulièrement favorables :

  • Les revenus disponibles des ménages ont augmenté l'année dernière.
  • Les prêts hypothécaires n’ont jamais été aussi bas.
  • La baisse généralisée de la TVA à 6% pour les démolitions-reconstructions qui est entrée en vigueur au début de cette année et qui continuera à s'appliquer en 2022.
Depuis début 2021, les prix de certains matériaux de construction ont augmenté, pour différentes raisons qui ont toutes une dimension internationale, en lien avec les tensions apparues sur le marché des matières premières. On constate une augmentation de prix de 30% pour l’acier, les produits du bois et les isolants en polyuréthane. Ces augmentations de prix inquiètent les entreprises qui craignent que cette situation n’affecte la reprise.
Les carnets de commandes des entreprises de construction se remplissent à nouveau progressivement. Au début de l’année, la moitié des entreprises de construction étaient encore confrontées à des carnets de commande allant de presque vides à inférieurs à la normale. Aujourd’hui, la situation s’améliore, mais 25% des entreprises de construction sont encore dans cette situation.

Les périodes de lockdown successives pèsent lourdement sur les entreprises. Euler Hermes estime qu’une entreprise sur cinq en Belgique risque une crise de trésorerie en 2021. N’ayant pas pu compenser entièrement les pertes durant les mois de confinement, 31% des entreprises de construction rencontrent des problèmes de liquidités et ont de plus en plus de mal à payer leurs factures à court terme, entraînant avec eux les fournisseurs et toute la chaine d’approvisionnement.

Alors qu’un grand nombre de faillites a été évité en 2020 grâce aux mesures de soutien mises en place par les autorités, Euler Hermes s'attend à une augmentation des faillites dès la seconde moitié de 2021.

Protéger votre entreprise n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui. En cette période de crise, vous n’êtes jamais à l’abri du défaut de paiement ou de la faillite d’un de vos clients. Bien souvent, ces risques entraînent un effet boule de neige.

Une assurance-crédit vous protège contre les risques d’impayés et de faillites de vos clients :

monitor financial health

Nous monitorons la financière de vos clients

collection

Nous prenons en charge le recouvrement de vos factures impayées

Et nous vous indemnisons lorsque vos clients ne paient pas

128 results

oct. 26, 2021 | Défauts de paiement, Croissance

Êtes-vous prêt pour la réouverture de l’économie?

Pour commercer avec confiance, les entreprises doivent être prêtes à surmonter les défis. Dans cet article, nous vous donnons un aperçu des points d’attention les plus importants.

oct. 19, 2021 | Défauts de paiement, Croissance

Saisir des opportunités de croissance après la pandémie

Nous pensons que la croissance mondiale restera forte en 2021 et 2022. Comment anticipez-vous cela en tant qu'entreprise après la pandémie ? Dans cet article, 5 options.

oct. 06, 2021 | Presse & Média, COVID-19

Les faillites repartiront à la hausse en 2022

Les faillites dans le monde vont augmenter de +15% en 2022. En raison des nombreuses mesures de soutien gouvernementales, Euler Hermes table sur une augmentation plus modérée de +10% pour la Belgique.

128 results